Lungs of the City

Le projet “Lungs of the City” se déroule dans le centre-ville d’Eindhoven jusqu’à la fin du mois de mars 2018. Grâce à un système innovant de purification de l’air, ce projet vise à capturer les particules et les suies présentes dans l’air urbain afin de rejeter de l’air pur dans la ville. Cela améliorera considérablement la qualité de l’air de la métropole.

Eindhoven: ville innovante

Une urbanisation saine en tant que thème majeur d’un développement urbain futur

Eindhoven est une ville innovante en termes de durabilité et d’environnement. Afin de maintenir et d’améliorer l’attractivité de la ville pour la vie quotidienne, le travail et les loisirs, des mesures durables sont développées pour la qualité de vie et la santé des habitants. Vivre dans un air sain est l’un des objectifs majeurs de la ville.

L’emplacement géographique spécifique d’Eindhoven lui confère une qualité de l’air fragile. Située à un carrefour de pays voisins, à proximité de régions industrielles, proche de zones d’élevage intensif et entourée d’autoroutes, la ville est exposée à de fortes concentrations en poussières fines. Le centre-ville doit également faire face à un trafic de forte densité et à des zones sans vent, conséquence d’une construction urbaine en croissance constante qui perturbe les flux d’air naturels. Sans circulation suffisante d’air, la pollution de l’air s’accumule dans ces zones, à l’image du quartier de “Stadhuisplein”. Eindhoven souhaite donc saisir l’opportunité de tester toute solution qui peut améliorer la qualité de l’air de la ville.

Lungs of the City: une première mondiale

L’infrastructure existante fonctionne comme un “poumon de la ville” purifiant l’air

Au cours du projet “Lungs of the City”, une trentaine de systèmes de purification de l’air développés par ENS Urban sont installés à côté de la sortie du parking souterrain sur la place de la mairie (Stadhuisplein). Les particules et les suies présents dans l’air ambiant de la ville sont capturées via le système de ventilation du parking, et l’air pur est réinjecté dans la ville. Pour la première fois, des expériences de purification de l’air urbain à grande échelle seront réalisées dans les zones publiques de la ville. C’est une première mondiale.

Le concept de “Lungs of the City” peut être appliqué à plusieurs infrastructures existantes: parkings, tunnels, gares ferroviaires et routières, viaducs et grosses artères de trafic. Grâce à cette approche, l’infrastructure existante fonctionne comme “poumon propre” de la ville.

Objectif du projet

Le projet “Lungs of the City” pourrait permettre une purification de l’air à grande échelle

Le but du projet est, d’une part, de comparer l’étude publiée en octobre 2016 par l’Université Technique d’Eindhoven (TU/e) avec des mesures du terrain, et surtout de fournir une démonstration publique du potentiel du concept. Si les résultats des recherches réalisées par le passé sont atteints en situation réelle, alors le projet “Lungs of the City” offrira une solution nouvelle et éprouvée pour l’élimination à grande échelle de la pollution de l’air dans les zones urbaines.

Au cours du projet, un vaste réseau d’équipement de mesure de haute qualité mesurera les concentrations de poussières fines et de suie dans une large zone autour de la place de la mairie d’Eindhoven. Les données météorologiques seront également recueillies, y compris l’humidité, la direction du vent et la vitesse, afin de cartographier le mouvement de l’air dans la zone de test.